• Victoria JACQUES

Série : COMMENT TIRER LE MEILLEUR PARTI DE VOTRE PERFECTIONNISME ?

Article 1 : Etes-vous perfectionniste ? Les 11 signes qui ne trompent pas


Ceci est le 1er article de la série sur comment tirer le meilleur parti de son perfectionnisme ?

Parmi les raisons qui m’ont conduite au burn-out, mon perfectionnisme exacerbé a joué un rôle important. Aussi, je me suis intéressée à ce sujet et je souhaitais vous partager le fruit de mes découvertes.

Si comme moi vous êtes perfectionniste, si vous cherchez en permanence à atteindre la perfection dans votre travail et que vous ressentez constamment le besoin de toujours peaufiner tout ce que vous faites, au détriment même de votre santé et de votre bien-être, alors ce qui suit est pour vous !

Un perfectionniste est une personne qui cherche la perfection dans tout ce qu'elle fait, qui fignole (à l'excès) son travail.

Le perfectionnisme est un trait de personnalité caractérisé par le fait qu’une personne s’efforce d’être irréprochable et se fixe des standards de qualité excessivement élevés, accompagnés d’une auto-évaluation critique permanente et de l’inquiétude quant au jugement des autres.

« En psychologie, le perfectionnisme consiste à se comporter comme si la perfection pouvait et devait être atteinte. Sous sa forme extrême, pathologique, le perfectionniste considère toute imperfection comme inacceptable. » (Wikipédia)

Etes-vous perfectionniste ?

Pour vous aider à le savoir, voici les 11 signes les plus fréquemment repérés chez les perfectionnistes :

  1. Vous ne laissez aucune place à l’erreur. Dès que vous repérez une erreur, vous vous empressez de la corriger.

  2. Vous avez une manière très précise de faire les choses. Cela peut produire de l’incompréhension chez les personnes qui vous entourent. Tant que quelque chose n’est pas à sa place ou n’est pas fait conformément à votre approche, alors ce n’est pas acceptable. C’est pourquoi il vous est très difficile de trouver les bonnes personnes avec lesquelles travailler ; tout comme les autres peuvent avoir du mal à travailler avec vous.

  3. Vous fonctionnez en tout ou rien. Soit vous faites correctement les choses, soit vous ne les faites pas du tout. Il n’y a pas d’entre-deux.

  4. Vous vous focalisez sur le résultat final. Peu vous importe ce qu’il faut mettre en œuvre pour atteindre l’objectif, ni ce que cela vous coûte, seul le résultat compte. Si le résultat attendu n’est pas atteint, vous vous sentez frustré, désemparé, voire dévasté.

  5. Vous êtes extrêmement dur avec vous-même. Dès que quelque chose ne va pas, vous vous blâmez instantanément. Peu importe que cela ne soit pas de votre faute ou qu’il s’agisse d’un détail, vous ressassez votre erreur pendant longtemps.

  6. Vous déprimé lorsque vous n’atteignez pas vos objectifs. Vous repensez souvent aux objectifs que vous n’avez pas atteints, vous demandant : « et si j’avais fait ceci ou cela ». Plus important encore, vous pensez que c’est de votre faute si vous n’atteignez pas cet idéal que vous vous êtes fixé.

  7. Vous avez des standards extrêmement élevés. Quoi que vous décidiez de faire, vous placez toujours la barre très haut. Parfois les buts que vous cherchez à atteindre vous stressent continuellement, au point de risquer le burn-out. A un moment donné, vos standards si élevés vous freinent jusqu’à vous empêcher de travailler sur vos objectifs, de peur de ne pas pouvoir les atteindre.

  8. Le succès ne vous satisfait jamais. Quoi que vous fassiez, vous visez toujours plus haut. Lorsque vous atteignez X, vous voulez 2X. Même lorsque vous atteignez 2X, vous voulez 5X. Souvent, au-delà de cette quête d'amélioration continue, vous n'êtes tout simplement pas heureux si vous ne cherchez pas à atteindre un objectif plus grand. Vous êtes rarement satisfait du statu quo et continuez à vouloir toujours plus et mieux.

  9. Vous procrastinez en attendant « le bon moment ». Vous êtes constamment dans l’attente de ce « bon moment » pour travailler sur vos objectifs. Vous ne voulez commencer que lorsque vous êtes « prêt » à donner le meilleur de vous-même. Mais parfois ce moment n’arrive jamais et vous restez figés dans cette attente.

  10. Vous voyez constamment des erreurs là où les autres n’en voient pas. Cela peut simplement signifier que vous êtes une personne très soucieuse des détails. Mais les perfectionnistes ont tendance à repérer les erreurs et les problèmes à trois kilomètres. Parfois ces erreurs sont réelles, parfois elles semblent imaginaires.

  11. Vous passez énormément de temps à perfectionner les choses. La perfection est le but final. Il n'est pas rare que vous sacrifiez votre sommeil, votre temps libre et votre bien-être, juste pour amener votre travail au plus haut niveau de qualité. Pour vous, tout cela fait partie de la réalisation de votre objectif.


Partagez cette infographie avec vos proches, sur les réseaux sociaux,

ou épinglez-la sur Pinterest !

Ces 11 signes vous parlent ? Parmi eux, dans combien vous reconnaissez vous ?

Mon expérience du perfectionnisme

J’ai toujours été perfectionniste et les 11 signes vu précédemment me correspondent parfaitement. Après mon burn-out, en 2011, j’ai pris conscience que ce perfectionnisme exacerbé faisait partie du problème. J’ai donc décidé d’en réduire les effets négatifs (nous verrons ça dans le deuxième article de cette série).

Une grande partie de mon perfectionnisme est dû à ma volonté de toujours donner le meilleur de moi-même, quoi que j’entreprenne. Je considère que lorsqu’on s’engage à faire quelque chose, nous devons donner notre meilleur et ne pas se trouver d’excuses.

Je crois aussi que ce perfectionnisme remonte à l’enfance et fait écho à ma relation avec mes parents. J’avais le sentiment (à tort ou à raison, ce n’est pas le lieu pour en débattre) que plus je serais parfaite et plus ils m’aimeraient. Je m’étais mise en tête que je devais tout faire comme les autres, mais en mieux ! De plus, étant particulièrement timide et sensible, je me faisais un point d’honneur à entrer dans la norme et à éviter toute réprimande, qui m’aurait immédiatement pétrifié sur place.

C’est ainsi que j’ai développé une grande minutie, un perfectionnisme qui a fini par envahir tous les domaines de ma vie et même les actes de la vie courante, comme faire le ménage.

A l’école, lorsque nous avions un travail de groupe à produire, je passais des heures à retravailler le projet pour l’améliorer, afin qu’il soit le plus parfait possible et qu’on obtienne une bonne note.

Au travail, des heures durant j’ai peaufiné la mise en page et la présentation de tous mes documents, que ce soient des rapports, des bilans, des présentations PowerPoint, ou même des e-mails. Relire mille fois chaque phrase pour trouver le mot précis, ajuster, couper, coller, centrer, tester telle police de caractère, telle taille, telle couleur, etc., et finir par me coucher à point d’heure, souvent encore insatisfaite du résultat.

Dans ma pratique professionnelle, même si je dispose déjà de tous les supports nécessaires à mes interventions, je continue à passer du temps à retravailler ces supports, les affiner, les mettre à jour, les adapter aux personnes auxquelles je dois m’adresser, ajouter ou enlever des points en fonction des retours qui me sont fait par les participants. Même si je maîtrise parfaitement mon sujet, je peaufine et améliore en permanence mes trames d’intervention.

Je vous laisse imaginer le temps que chaque article de ce blog me prend. Et pourtant, je ressens une insatisfaction permanente chaque fois que je diffuse un article, persuadée que je pourrais faire mieux, vous apporter encore plus… Bon, je me rassure en me disant que le blogging est une activité nouvelle pour moi et qu’avec le temps, je devrais m’améliorer.

Etre perfectionniste m’a permis de réussir mon parcours scolaire et professionnel. Mais un burn-out aidant, j’ai réalisé que le perfectionnisme a également de sérieux inconvénients. C’est ce que nous verrons dans le deuxième article.

N’hésitez pas à partager l’infographie sur les réseaux sociaux, ou à l’épingler sur Pinterest !

Ceci était le 1er article de la série sur comment tirer le meilleur parti de son

perfectionnisme ?

Banniere descriptive.png
  • Facebook
  • Pinterest

Recevez mes meilleurs conseils

sur le développement personnel

Rejoignez la newsletter gratuite pour recevoir

tous mes articles dans votre boîte e-mail.

Recevez mes meilleurs conseils

sur le développement personnel

Rejoignez la newsletter gratuite pour recevoir

tous mes articles dans votre boîte e-mail.

Note sur l’affiliation : en tant que partenaire Amazon EU, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Ce site est indépendant et en aucun cas lié par ses propos ou ses offres à Facebook.

  • Facebook
  • Pinterest

©2020 Les Moments Sereins