• Victoria JACQUES

Si la sérénité m’intéresse tant c’est que, au-delà du bien-être intérieur qu’elle apporte, elle conduit en ligne droite vers le bonheur.

Je suis convaincue que si chacun se mettait en quête de sérénité sur son chemin de vie, alors la société dans son ensemble serait plus heureuse.

Voilà pourquoi en 10 principes !

Principe 1 - Le bonheur est le but de la sérénité

Chercher la sérénité implique l'amélioration de différentes qualités telles que la conscience, la patience, la confiance en soi, la compassion, etc.

En cherchant la sérénité, on s'éloigne de la souffrance, de la colère, de l'insatisfaction, de la frustration, de l'envie, des préjugés...

Tout ce que nous entreprenons, dans notre quête de sérénité, a pour objectif de nous rapprocher du bonheur. Attention, je ne parle pas d’un plaisir éphémère ou d'une satisfaction temporaire. Il ne s’agit pas d’être heureux parce qu’on est le manager le plus performant de notre entreprise, ou qu’on gagne beaucoup d’argent. Non, il s’agit d’un état de bonheur constant et interne, loin de l’insatisfaction et des contradictions internes.

Mais pour atteindre cet état, il faut éviter les pièges du découragement, de l'anxiété, de l'ennui, de l'apathie, de la paresse, de l'angoisse, de l'incertitude du lendemain. Cela demande beaucoup de travail pour développer nos qualités humaines et les propriétés intrinsèques de notre personnalité.

Principe 2 – La sérénité est un état interne

La sérénité et le bonheur auquel elle conduit, dépend plus fortement de notre état intérieur que des choses extérieures. Elle dépend de notre perception de la réalité, de notre vision du monde, de nos qualités morales et de nos objectifs.

Cela n’a pas à voir avec l’argent, la marque de notre voiture ou la taille de notre maison. Bien sûr la sérénité peut être facilitée par certains avantages matériels, mais pas autant qu’on pourrait le croire.

Puisque la sérénité dépend de notre état intérieur, alors cela signifie qu’en pratiquant nous pouvons atteindre la sérénité. Voilà qui rend optimiste car, après tout, changer la réalité interne est beaucoup plus simple que de changer la réalité externe.

Bien évidemment, il ne s’agit pas de se couper du monde extérieur pour se créer un petit monde douillet en soi. Il s’agit de comprendre que la source de la sérénité est à trouver en nous-même, plutôt que de la chercher compulsivement partout en dehors de nous-même.

Principe 3 – La sérénité peut être atteinte

La sérénité n'est pas une idée abstraite. C'est un état qui peut être atteint en pratiquant.

Principe 4 – La sérénité est plus difficile que la souffrance

La souffrance ne nous rend pas unique et spécial. Souffrir est beaucoup plus facile que d'être serein. La souffrance ne demande aucun effort, alors que la sérénité nécessite une pratique quotidienne.

Principe 5 – Face à certains problèmes, nous nous mentons à nous-même

Ce principe fait écho au 2ième principe. Beaucoup de nos problèmes sont liés à notre perception de la réalité, pas à la réalité elle-même.

Ainsi tous nos problèmes ne peuvent pas être résolus en changeant simplement d’environnement, de conjoint.e ou de travail, ni en achetant quelque chose de nouveau. Toutes ces choses ne font que masquer le problème. Nous devons donc changer quelque chose en nous pour résoudre véritablement ce problème.

Principe 6 - Les désirs mènent à la souffrance

Nos désirs nous asservissent, nous privent de volonté et, finalement, nous rendent malheureux.

Il est plus difficile d'être heureux que d'être malheureux. Etre gentil, compatissant, tolérant, volontaire et courageux est plus difficile que d'être lâche, envieux, vain, paresseux et en colère.

Force, diligence et discipline sont nécessaires pour développer en soi des qualités positives. Mais se laisser guider par des désirs dictés par la société (l’industrie de la mode est un bon exemple) n’exige rien. Cependant, cela affaiblit notre volonté, notre liberté et génère de la souffrance.

Les émotions négatives, les passions et les désirs nous entraînent vers la souffrance. A l’inverse les bonnes qualités, lorsqu’elles sont développées, mènent à la sérénité et au bonheur.

Principe 7 - Les émotions négatives peuvent être éliminées

En prêtant davantage attention aux bons aspects de la vie, nous pouvons réduire puis éliminer les émotions négatives.

Il s’agit de s’entraîner à voir le soleil derrière les nuages. Changer son état d’esprit permet de ressentir, petit à petit, des émotions plus positives. Nous devenons alors moins sensibles au stress et à l’influence négative des autres et notre humeur s’améliore considérablement.

Principe 8 - Nous sommes responsables de ce que nous sommes

Prendre l'entière responsabilité de ce que l’on est, sans blâmer notre environnement, est un acte de courage.

Pour autant, prendre la responsabilité de soi-même ne signifie pas que l’on doit constamment se réprimander pour nos imperfections et nos échecs. Cela signifie que nous devons apprendre à nous accepter nous-mêmes et avoir conscience que…

Principe 9 – Nous pouvons nous améliorer

…Personne n’est parfait, en revanche, tout le monde peut devenir meilleur. Je crois que chaque personne a un potentiel de développement personnel. En déployant suffisamment d’efforts, nous pouvons travailler sur nos habitudes pour réduire les mauvaises et favoriser les bonnes.

Principe 10 – Accéder à la sérénité est difficile

Il n'y a pas de moyen rapide pour développer sa sérénité. Cela demande beaucoup de travail et de pratique. Il faut aussi de la persévérance car on peut connaitre des échecs, dans la mise en place de nouvelles habitudes. Les changements ne viennent pas du jour au lendemain. Il nous faut parfois tester différentes techniques pour trouver celles qui nous conviennent et nous les adapter. Mais le chemin en lui-même est déjà porteur de sérénité et le réaliser renforce notre motivation.

Ces principes sont à la base de mes réflexions sur la sérénité.

J’ai choisi de vivre une vie plus sereine car, selon moi, cela mène au bonheur de soi mais aussi au bonheur des autres. Je suis persuadée que notre bonheur et notre malheur ne dépendent que de nous. Nous les construisons à l’intérieur de nous.

Invictus - poème de William Ernest Henley

Dans les ténèbres qui m’enserrent, Noires comme un puits où l’on se noie, Je rends grâce à Dieu quel qu’il soit, Pour mon âme invincible et fière. Dans de cruelles circonstances, Je n’ai ni gémi ni pleuré, Sous les coups du hasard, Ma tête saigne mais reste droite. En ce lieu de colère et de pleurs, Se profile l’ombre de la mort, Et bien que les années menacent, Je suis et je resterai sans peur. Aussi étroit soit le chemin, Nombreux les châtiments infâmes, Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme.

(Poème préféré de Nelson Mandela)

Banniere descriptive.png

Pour  recevoir Les Moments Sereins dans votre boîte mail

Cliquez ici

Note sur l’affiliation : en tant que partenaire Amazon EU, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Ce site est indépendant et en aucun cas lié par ses propos ou ses offres à Facebook.

Pour  recevoir Les Moments Sereins dans votre boîte mail

Cliquez ici

©2020 Les Moments Sereins